J’envie le silence ;
Car dans ta solitude, il n’y a que lui
Qui chuchote encore à tes oreilles.
J’envie la solitude ;
Car dans la nuit, il n’y a qu’elle
Qui demeure en ta compagnie.
J’envie la nuit ;
Car au matin, tu sais rompre avec elle.
Et au crépuscule, revenir à elle.

Laisser un commentaire