Âmes abîmées
Et puis leurs ombres qui sombrent
Et corps écorchés

Laisser un commentaire